A statement from Vice-President Equity, People and Culture, Sheila Cote-Meek, on National Indigenous Peoples Day

Today marks the 25th anniversary of what is now known as Indigenous Peoples Day. This is a day for all Canadians to recognize and celebrate the unique history, diverse heritage and cultures, and outstanding contributions of First Nations, Inuit and Métis peoples.

Portrait of Sheila Cote-Meek, York University's inaugural VP Equity

Sheila Cote-Meek

This year, however, the celebration of the survival of many distinct heritages, languages, cultural practices and spiritual beliefs will be taking place under the shadow of the hundreds of children who did not survive the Residential School system. In particular, the discovery of a mass grave of 215 children at the former site of the Kamloops Indian Residential School, the subsequent discoveries in Manitoba and Saskatchewan, and those yet to come, are a stark reminder of the trauma inflicted on many Indigenous peoples across Canada. The ongoing impact of the Residential Schools has been very challenging for many Indigenous peoples as we struggle to reconcile this difficult news.

First, I would ask that as part of the celebration, you take the time to learn more about the history and continuing experiences of colonization of Indigenous Peoples in Canada, including but not limited to the Residential Schools and the Sixties Scoop. Secondly, I request your support in calling on government(s) to take the necessary steps and actions required to change the existing systems and sources of continued oppression of Indigenous Peoples, especially children.

First Nations, Métis and Inuit children continue to be disproportionately represented in child welfare systems across the country, and Indigenous children living on-reserve receive less money for health care and education than other children across Canada. There is also  a need for greater awareness and understanding about the reality and the root causes of the violence against Indigenous women, girls and 2SLGBTQQIA people – who experience violence at a rate that is disproportionately higher than the general Canadian population.

On this, the 25th anniversary of National Indigenous Peoples Day, let us first celebrate, then learn more and take action:

Learn about the ongoing impacts of systemic racism:

Learn more about the Indigenous experience:

  • Take a course at York University – there are many that have an Indigenous focus (search here) and read the Indigenous Framework for York University: A Guide to Action.
  • First Nations University of Canada (FNUniv): Nisitohtamowin ᓂᓯᑐᐦᑕᒧᐃᐧᐣ An Introduction to Understanding Indigenous Perspectives in Canada. In partnership with BMO and Reconciliation Education, FNUniv is bringing this introductory eLearning opportunity to organizations and communities across Canada. The eLearning course is a free public resource for all Canadians and is available June 1 to July 15 in recognition of National Indigenous History Month. It is an hour-long overview.
  • University of Alberta course: Indigenous Canada is a 12-lesson massive open online course (MOOC) from the Faculty of Native Studies that explores Indigenous histories and contemporary issues in Canada. From an Indigenous perspective, this course explores key issues facing Indigenous Peoples today from a historical and critical perspective, highlighting national and local Indigenous-settler relations. If you take a course in audit mode, you will be able to see most course materials for free.

Donate to Indigenous scholarships or an Indigenous-led organization.

Write to elected representatives.

Attend Indigenous community events with respect and openness.

Read books, watch films or television programs and view art by Indigenous Peoples.

Support is available for survivors and those affected through the Indian Residential Schools Survivors Society at 1-800-721-0066 or on the 24-hour crisis line at 1-866-925-4419.

There are also a variety of supports available to the York community listed on the Mental Health and Wellness site and through the Employee and Family Assistance Program.

Let us celebrate the strength and resilience of Indigenous Peoples at York and across Canada today and every day.

Miigwech, merci and thank you.

Sheila Cote-Meek
Vice-President Equity, People and Culture


Déclaration de la vice-présidente de l’équité, des personnes et de la culture, Sheila Cote-Meek, à l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones

Nous célébrons aujourd’hui le 25e anniversaire de la Journée nationale des peuples autochtones. Cet événement permet à tous les Canadiens et Canadiennes de reconnaître et de célébrer la richesse de l’histoire et la diversité de l’héritage et du patrimoine, ainsi que les contributions exceptionnelles des peuples des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

Portrait of Sheila Cote-Meek, York University's inaugural VP Equity

Sheila Cote-Meek

Cette année toutefois, cette célébration de la survie des héritages, des langues, des pratiques culturelles et des croyances spirituelles est assombrie par la nouvelle des centaines d’enfants qui ont perdu la vie en raison du système des pensionnats. En particulier, la découverte d’une fosse commune de 215 enfants sur le site d’un ancien pensionnat autochtone à Kamloops, les découvertes qui ont suivi au Manitoba et en Saskatchewan — et celles encore à venir —, sont un rappel brutal des traumatismes infligés aux peuples autochtones partout au Canada. Les pensionnats ont eu des répercussions dramatiques pour de nombreux peuples autochtones et nous avons tous du mal à gérer ces terribles nouvelles.

Tout d’abord, je vous demande de prendre le temps, dans le cadre de cette célébration, d’en apprendre davantage sur l’histoire et l’expérience des peuples autochtones au Canada, notamment sur la colonisation et sur les pensionnats et la rafle des années 1960. Je sollicite aussi votre soutien pour demander aux gouvernements de prendre les mesures et les dispositions nécessaires pour changer les systèmes en place et les sources d’oppression contre les peuples autochtones, surtout chez les enfants.

De nos jours, les enfants des Premières Nations, des Métis et des Inuits continuent à être surreprésentés dans les systèmes de protection de l’enfance partout au pays : les enfants autochtones qui vivent sur une réserve reçoivent moins d’argent pour leurs soins de santé et leur éducation que les autres enfants dans l’ensemble du Canada. Il est également important de connaître et de comprendre la réalité et les origines de la violence contre les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA autochtones qui la subissent à un taux beaucoup plus élevé que le reste de la population canadienne.

En ce 25e anniversaire de la Journée nationale des peuples autochtones, célébrons d’abord, puis renseignons-nous et passons à l’action :

Apprenez-en plus sur les impacts permanents du racisme systémique :

Renseignez-vous sur les expériences des peuples autochtones :

  • Université York : Suivez l’un des nombreux cours axés sur les études autochtones (cherchez ici) et lisez le Cadre stratégique autochtone pour l’Université York : Un guide d’action (en anglais).
  • First Nations University of Canada (FNUniv) : Nisitohtamowin ᓂᓯᑐᐦᑕᒧᐃᐧᐣ An Introduction to Understanding Indigenous Perspectives in Canada. En partenariat avec BMO et Reconciliation Education, FNUniv offre ce cours d’introduction en ligne d’une heure aux organisations et aux communautés partout au Canada. Cette ressource est gratuite pour tous les Canadiens et Canadiennes et est offerte du 1er juin au 15 juillet 2021, pour souligner le Mois national de l’histoire autochtone.
  • Université de l’Alberta : Indigenous Canada est un cours en ligne ouvert à tous (CLOT). Offert par la Faculté des études autochtones, il explore en 12 leçons l’histoire des peuples autochtones et les enjeux contemporains au Canada. Ce cours prend en compte la perspective autochtone et traite des principales difficultés rencontrées par les peuples autochtones de nos jours. Il utilise un point de vue historique et critique pour examiner les relations entre les Autochtones et les colonisateurs au niveau local et national. Si vous suivez ce cours en tant qu’auditeur libre, vous pouvez consulter la majorité du matériel didactique gratuitement.

Faites un don pour les Bourses pour étudiants autochtones ou à des organisations dirigées par des Autochtones.

Écrivez à vos représentants élus.

Assistez aux événements de la communauté autochtone avec respect et ouverture d’esprit.

Lisez des livres, écoutez des films ou des émissions de télévision et admirez les œuvres d’art des peuples autochtones.

Les survivants des pensionnats autochtones et autres personnes touchées peuvent obtenir du soutien auprès d’Indian Residential Schools Survivors Society en composant le 1 (800) 721-0066 ou en appelant la ligne d’écoute 24 heures sur 24 au 1 (866) 925-4419.

La communauté de York offre aussi plusieurs services de soutien que vous pouvez trouver sur le site Mental Health and Wellness de York et par l’entremise du Programme d’aide aux employés et à la famille.

Célébrons la force et la résilience des peuples autochtones à York et partout au Canada, aujourd’hui et tous les jours.

Miigwech, merci et thank you.

Sheila Cote-Meek
Vice-présidente de l’équité, des personnes et de la culture

For more York University news, photos and videos, visit the YFile homepage